Tackling Oesophageal and Stomach Cancer: A Call for Greater Awareness and Action

Traiter le cancer de l’œsophage et de l’estomac : Un appel à une plus grande sensibilisation et à l’action

Le cancer de l’œsophage et de l’estomac ne reçoit souvent pas le même niveau d’attention que d’autres types de cancer, selon l’ancien chirurgien orthopédiste consultant Altaf Hussain. Hussain a souligné l’urgence de remédier aux disparités concernant le statut, la promotion et la sensibilisation entourant ces cancers. En tant que personne ayant commencé sa carrière médicale dans les années 1970, Hussain a partagé sa connexion personnelle avec le sujet, se rappelant que ses premières opérations chirurgicales impliquaient l’ablation de cancers de l’œsophage.

La gravité de la situation a été soulignée par un récent rapport de Tenovus Cancer Care intitulé « Un problème brûlant ». En 2020 seulement, plus de 800 personnes au pays de Galles ont été diagnostiquées d’un cancer de l’œsophage ou de l’estomac, soit près de trois diagnostics par jour. De manière alarmante, bien que ces cancers ne représentent que 4,5 % des cas de cancer, ils sont responsables de 7,7 % des décès liés au cancer. Cela équivaut à plus de 600 vies perdues en 2021, laissant un vide indélébile au sein des familles et des communautés à travers le pays de Galles.

L’un des principaux défis est que la plupart des cas de cancer de l’œsophage et de l’estomac sont diagnostiqués à des stades avancés, avec plus de 40 % des diagnostics se produisant au stade 4. En comparaison, seulement 5 % des cancers du sein sont diagnostiqués à un stade aussi avancé. Hussain a souligné l’importance cruciale de la détection précoce pour améliorer les taux de survie de ces cancers. Cependant, en raison de leurs symptômes souvent vagues ou absents, accroître la sensibilisation aux signes avant-coureurs potentiels devient une entreprise difficile.

Pour lutter contre cela, Tenovus lancera un mois de sensibilisation au cancer de l’œsophage en février, encourageant les personnes souffrant de troubles digestifs persistants ou de brûlures d’estomac prolongées à consulter leur médecin généraliste. Malheureusement, Hussain a souligné que près de la moitié des patients doivent consulter leur médecin généraliste plus de deux fois avant d’être orientés vers un spécialiste, et que 19 % des diagnostics se font dans les services des urgences au pays de Galles.

Pour relever ces défis, la ministre de la santé du pays de Galles, Eluned Morgan, a exposé les efforts visant à se concentrer sur les cancers « moins survivables », plus difficiles à détecter, limitant les options de traitement et les taux de survie globaux. Un domaine de préoccupation est le retard dans le démarrage du traitement, avec seulement 54 % des personnes sur la voie du cancer gastro-intestinal supérieur commençant le traitement dans le délai recommandé de 62 jours entre janvier et octobre 2023.

La baronne Morgan a souligné les pressions importantes sur les services de cancérologie, avec une augmentation de 53 % du nombre de personnes référées pour suspicion de cancer depuis 2020. Elle a souligné le rôle clé des médecins généralistes dans la détection précoce et l’importance de la formation disponible et des systèmes de diagnostic rapide pour soutenir leurs efforts.

Avec une sensibilisation accrue, des actions ciblées et l’esprit collectif du pays de Galles, il y a de l’espoir pour inverser la tendance du cancer de l’œsophage et de l’estomac. En donnant la priorité à la détection précoce et en investissant dans l’amélioration des parcours de diagnostic, nous pouvons œuvrer pour de meilleurs résultats pour chaque patient confronté à ces défis.

FAQ : Cancer de l’œsophage et de l’estomac

1. Pourquoi le cancer de l’œsophage et de l’estomac est-il souvent négligé ?
– Ces types de cancers ne reçoivent pas le même niveau d’attention que d’autres types de cancer, ce qui crée des disparités en termes de statut, de promotion et de sensibilisation.

2. Combien de personnes au pays de Galles ont été diagnostiquées d’un cancer de l’œsophage ou de l’estomac en 2020 ?
– En 2020, plus de 800 personnes au pays de Galles ont été diagnostiquées de ces cancers, soit près de trois diagnostics par jour.

3. Quel pourcentage des décès liés au cancer sont attribués au cancer de l’œsophage et de l’estomac ?
– Ces cancers représentent 7,7 % des décès liés au cancer, bien qu’ils ne représentent que 4,5 % des cas de cancer.

4. À quel stade sont le plus souvent diagnostiqués les cas de cancer de l’œsophage et de l’estomac ?
– Plus de 40 % des diagnostics se produisent au stade quatre, qui est un stade avancé de la maladie.

5. Comment la détection précoce des cancers de l’œsophage et de l’estomac impacte-t-elle les taux de survie ?
– La détection précoce est cruciale pour améliorer les taux de survie de ces cancers.

6. Quels sont certains des défis pour accroître la sensibilisation aux signes avant-coureurs du cancer de l’œsophage et de l’estomac ?
– Ces cancers ont souvent des symptômes vagues ou absents, ce qui rend difficile la sensibilisation aux signes avant-coureurs potentiels.

7. Quelle initiative Tenovus lancera-t-elle pour sensibiliser au cancer de l’œsophage ?
– Tenovus lancera un mois de sensibilisation au cancer de l’œsophage en février, encourageant les personnes souffrant de troubles digestifs persistants ou de brûlures d’estomac prolongées à consulter leur médecin généraliste.

8. Combien de patients doivent consulter leur médecin généraliste plus de deux fois avant d’être orientés vers un spécialiste ?
– Près de la moitié des patients doivent consulter leur médecin généraliste plus de deux fois avant d’être orientés vers un spécialiste pour un cancer de l’œsophage ou de l’estomac.

9. Quel pourcentage des diagnostics se font dans les services des urgences au pays de Galles ?
– 19 % des diagnostics pour le cancer de l’œsophage et de l’estomac se font dans les services des urgences au pays de Galles.

10. Quels efforts la ministre de la santé du pays de Galles a-t-elle exposés pour relever ces défis ?
– La ministre de la santé a souligné les efforts visant à se concentrer sur les cancers « moins survivables », améliorer les délais d’initiation du traitement et soutenir les médecins généralistes dans la détection précoce grâce à la formation et aux systèmes de diagnostic rapide disponibles.

Principales définitions :
– Cancer de l’œsophage : Cancer qui commence dans les cellules tapissant l’œsophage, le tube qui transporte les aliments et les liquides de la gorge à l’estomac.
– Cancer de l’estomac : Cancer qui se forme dans les cellules tapissant l’estomac.
– Médecins généralistes : Médecins de premier recours qui fournissent des soins médicaux initiaux et réfèrent les patients à des spécialistes si nécessaire.
– Diagnostics : Identification d’une maladie ou d’une condition par examen médical et tests.
– Services des urgences : Services d’urgence où les individus recherchent des soins immédiats pour des conditions médicales urgentes.

Liens connexes suggérés :
– Tenovus Cancer Care
– Gouvernement gallois

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact