Fake School Vaccination Scheme Shakes New York, Raises Concerns about Public Health

Scandale d’un faux programme de vaccination scolaire secoue New York, soulève des préoccupations concernant la santé publique

Un récent scandale impliquant un faux programme de vaccination scolaire a ébranlé l’État de New York et a mis environ 1 500 élèves à risque de maladies évitables. Le plan, orchestré par une sage-femme basée à Long Island nommée Jeanette Breen, consistait à fournir de faux dossiers de vaccination scolaire qui permettaient aux élèves non vaccinés de fréquenter les écoles de tout l’État.

L’impact de cette escroquerie s’est étendu à environ 300 districts scolaires, touchant les élèves des comtés de Westchester, Rockland, Orange et Dutchess. Pour aggraver les choses, Breen a administré de fausses immunisations à ces élèves en utilisant le « Programme d’homéoprophylaxie Real Immunity », une série de granules oraux commercialisés comme une alternative à la vaccination. Ces granules ne sont autorisés par aucune autorité réglementaire et ne procurent aucune immunisation contre les maladies.

Ce scandale met en lumière les vulnérabilités du système de vaccination. Les vaccinations sont cruciales pour protéger la santé publique et prévenir la propagation de maladies graves telles que la rougeole, la polio et la coqueluche. Les actions de personnes comme Breen, qui falsifient les dossiers de vaccination, mettent des vies en danger et sapent le système même conçu pour nous protéger.

L’impact de ce plan va au-delà des 1 500 élèves concernés. Il reflète une tendance croissante de la méfiance à l’égard des vaccins, alimentée par la désinformation et le sentiment anti-vaccin. Ces dernières années, les États-Unis ont été témoins d’épidémies médiatisées de rougeole et d’autres maladies évitables, suscitant des inquiétudes quant à l’efficacité des vaccins et aux conséquences potentielles de la non-vaccination.

En réponse à ce scandale, les autorités ont infligé à Breen une amende de 300 000 dollars et prennent des mesures pour s’assurer que les écoles impactées soient informées. Les 1 500 élèves concernés doivent désormais recevoir toutes les vaccinations obligatoires avant de pouvoir retourner à l’école. Les responsables de la santé de l’État mettent l’accent sur l’importance de respecter les directives en matière de vaccination et sont prêts à utiliser tous les outils d’application de la loi pour réprimer ceux qui enfreignent les lois sur la vaccination scolaire.

Cet incident rappelle le rôle crucial des vaccinations dans la sauvegarde de la santé publique. Il appelle à une vigilance accrue pour vérifier l’authenticité des dossiers de vaccination et à éduquer le public sur l’importance des vaccinations. Alors que nous faisons face aux défis de la pandémie de COVID-19, il est impératif que nous restions engagés à nous protéger nous-mêmes et nos communautés grâce à la vaccination.

Questions fréquemment posées (FAQ)

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact