Revolutionizing Organ Transplants: Genetic Modifications Bridge the Gap

Révolutionner les transplantations d’organes : les modifications génétiques comblent le fossé

Une étude révolutionnaire menée par des chercheurs de l’École de médecine Marnix E. Heersink de l’Université d’Alabama à Birmingham montre des progrès significatifs dans le domaine de la xénotransplantation, avec des implications potentielles pour résoudre la crise chronique de pénurie d’organes. La xénotransplantation, qui consiste à transplanter des organes d’une espèce à une autre, offre des perspectives pour soulager la pénurie critique d’organes disponibles pour la transplantation.

L’étude a consisté à transplanter des reins de porcs génétiquement modifiés chez trois personnes en état de mort cérébrale et a démontré que la procédure pouvait être réalisée à l’aide de médicaments approuvés par la FDA couramment utilisés dans les transplantations d’organes entre humains. Traditionnellement, les personnes recevant des greffes d’organes ont besoin de médicaments pour supprimer leur système immunitaire et prévenir le rejet de l’organe. Dans certains cas, une thérapie supplémentaire est nécessaire pour protéger les patients contre les infections. Les chercheurs ont comparé les résultats de deux patients ayant reçu des reins de porc et qui ont également reçu des médicaments standard de suppression immunitaire ainsi que de l’eculizumab, une thérapie approuvée par la FDA, à un patient qui n’a reçu que des médicaments de suppression immunitaire. La combinaison de médicaments semble donner les meilleurs résultats.

Une des découvertes marquantes de l’étude est que le processus de transplantation n’a pas nécessité de médicaments spécialisés ou expérimentaux, ce qui le rend plus réaliste de passer aux essais cliniques humains approuvés par la FDA. Le principal auteur de l’étude, le Dr Jayme Locke, a souligné l’importance de maintenir le processus aussi simple et similaire que possible pour garantir sa généralisabilité. En utilisant des médicaments avec lesquels les transplantateurs du monde entier sont déjà familiers, la possibilité de développer la procédure et de l’offrir à un plus grand nombre de personnes devient plus accessible et attrayante.

Bien que l’étude ait été menée à petite échelle avec seulement trois patients, les résultats représentent une avancée significative dans le domaine de la xénotransplantation. Les progrès globaux dans les transplantations d’organes continuent d’être progressifs, mais le travail innovant réalisé par l’équipe de recherche a été salué par les experts du domaine. La Dre Mandy Ford, directrice scientifique du centre de transplantation Emory, a souligné le besoin critique d’organes et a reconnu la xénotransplantation comme une solution révolutionnaire potentielle à la pénurie.

Grâce à l’utilisation de modifications génétiques et de médicaments approuvés par la FDA, cette étude nous rapproche un peu plus de faire de la xénotransplantation une réalité clinique. La perspective d’utiliser des organes de porcs génétiquement modifiés pourrait avoir un impact transformateur sur le domaine des transplantations d’organes, offrant de l’espoir aux milliers de personnes inscrites sur les listes d’attente de transplantation qui ont désespérément besoin d’organes salvateurs. La poursuite de la recherche et du développement dans ce domaine laisse entrevoir un avenir où la pénurie d’organes ne sera plus qu’un lointain souvenir.

Xénotransplantation : La transplantation d’organes d’une espèce à une autre.

Crise de la pénurie d’organes : La pénurie critique d’organes disponibles pour la transplantation.

Reins de porcs génétiquement modifiés : Reins de porcs modifiés génétiquement pour transplantation chez les humains.

Médicaments de suppression immunitaire : Médicaments utilisés pour supprimer le système immunitaire afin de prévenir le rejet de l’organe après transplantation.

Eculizumab : Une thérapie approuvée par la FDA utilisée pour prévenir les infections chez les patients recevant des transplantations d’organes.

Généralisabilité : La capacité à appliquer les résultats d’une étude à une population ou à un groupe plus large.

Progrès progressifs : Des progrès qui se produisent régulièrement au fil du temps, par petites étapes.

La xénotransplantation comme une solution révolutionnaire potentielle : La xénotransplantation est considérée comme une solution potentiellement révolutionnaire à la crise de la pénurie d’organes.

Modifications génétiques et médicaments approuvés par la FDA : L’utilisation de modifications génétiques chez les porcs et de médicaments approuvés par la FDA rapproche la xénotransplantation d’une réalité clinique.

Pénurie d’organes : La pénurie d’organes disponibles pour la transplantation.

Listes d’attente de transplantation : Listes de personnes en attente de transplantation d’organes.

Lien connexe suggéré : École de médecine Marnix E. Heersink de l’Université d’Alabama à Birmingham

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact