Nouvelle technique d’imagerie montre des promesses dans la prédiction des rechutes chez les patients atteints de pancréatite auto-immune

Nouvelle technique d’imagerie montre des promesses dans la prédiction des rechutes chez les patients atteints de pancréatite auto-immune

Une récente étude publiée dans la revue BMC Gastroenterology suggère que les scanners FDG-PET/CT au F-18 pourraient aider à prédire les rechutes chez les patients atteints de pancréatite auto-immune (PAI). La pancréatite auto-immune est une forme rare de pancréatite chronique qui peut avoir un impact significatif sur la vie des patients.

Traditionnellement, il n’y a pas eu de consensus définitif sur les facteurs prédictifs de rechutes chez les patients atteints de PAI, malgré l’efficacité générale du traitement par corticostéroïdes. Cependant, l’étude réalisée par Shengxin Chen, Guanyun Wang et leurs collègues de l’Hôpital Général de l’Armée Populaire de Libération de Beijing explore l’utilisation des scanners FDG-PET/CT au F-18 dans la prédiction des rechutes chez les patients atteints de PAI.

Les chercheurs ont réalisé une analyse rétrospective des scanners FDG-PET/CT au F-18 de 103 patients consécutifs atteints de PAI avant le traitement. Parmi ces patients, 51 ont connu des rechutes tandis que 18 n’en ont pas eu. Les chercheurs ont constaté que le groupe des patients en rechute présentait des niveaux plus élevés de captation du traceur radiopharmaceutique FDG F-18 dans les zones affectées par rapport au groupe des patients sans rechute. Les paramètres tels que la valeur maximale de captation standardisée (SUVmax), le rapport de la valeur de captation standardisée (SUVR) et la glycolyse totale des lésions (TLG) étaient tous plus élevés chez les patients en rechute.

Sur la base de ces résultats, les chercheurs ont développé un modèle prédictif qui a démontré une surface sous la courbe (AUC) de 0,806, indiquant l’utilité potentielle de ces paramètres métaboliques dans la prédiction des rechutes chez les patients atteints de PAI.

Bien que cette étude présente des résultats prometteurs, les chercheurs reconnaissent les limites de l’étude en raison de la rareté de la PAI et de la petite taille de l’échantillon. Par conséquent, des recherches supplémentaires avec un plus grand nombre de participants sont nécessaires pour valider ces résultats.

En conclusion, les scanners FDG-PET/CT au F-18 pourraient offrir une nouvelle approche pour prédire les rechutes chez les patients atteints de pancréatite auto-immune. Cette technique d’imagerie non invasive pourrait aider les cliniciens à identifier les patients présentant un risque plus élevé de rechute, permettant ainsi des plans de traitement personnalisés et des résultats améliorés pour les patients. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre pleinement le potentiel de cette technique d’imagerie dans la pratique clinique.

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact