New Hope for Alzheimer’s Treatment: Restoring Energy Production in Brain Cells

New Hope for Alzheimer’s Treatment: Restoring Energy Production in Brain Cells Nouvel espoir pour le traitement de la maladie d’Alzheimer : Restauration de la production d’énergie dans les cellules cérébralesTitre

Des chercheurs de l’Institut de recherche Scripps ont réalisé une percée dans la compréhension des réactions énergétiques au sein des cellules cérébrales qui contribuent à la neurodégénérescence dans la maladie d’Alzheimer. En ciblant les mitochondries défectueuses, responsables de la production d’énergie dans les cellules, ils ont réussi à restaurer de nombreuses connexions neuronales dans des modèles de cellules nerveuses dérivées de patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Cette découverte suggère que l’amélioration du métabolisme mitochondrial pourrait être une approche thérapeutique prometteuse pour la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés.

L’équipe a identifié un dysfonctionnement des enzymes responsables de la production d’énergie en raison d’une réaction chimique anormale appelée S-nitrosylation. Cette réaction, caractérisée par l’attachement d’atomes d’azote et d’oxygène à un atome de soufre, forme une enzyme « SNO » dysfonctionnelle. En utilisant des échantillons de tissus cérébraux provenant de personnes atteintes ou non de la maladie d’Alzheimer, ainsi que des cellules nerveuses dérivées de cellules souches de patients, les chercheurs ont observé des déficits uniques dans la production d’énergie des neurones Alzheimer par rapport aux cellules saines.

Des recherches supplémentaires ont révélé une perturbation du cycle de Krebs, un processus cellulaire dans les mitochondries qui génère de l’ATP, la principale source d’énergie moléculaire du corps. Les chercheurs ont identifié un goulot d’étranglement dans la production de succinate, une molécule clé du cycle de Krebs qui entraîne la production d’ATP. En fournissant les molécules de succinate manquantes à l’aide d’un analogue capable de pénétrer les membranes des cellules nerveuses, les chercheurs ont réussi à restaurer jusqu’à 75 % des synapses perdues et à prévenir toute dégradation supplémentaire.

Bien que cette étude prouve que le cycle de Krebs peut être réénergisé, les chercheurs reconnaissent la nécessité d’un composé plus efficace pour développer un médicament destiné à l’usage humain. Leur objectif est de développer un médicament préservant l’énergie qui peut restaurer la connectivité neuronale chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, stoppant ainsi la progression de la maladie et améliorant les fonctions cognitives.

Les résultats offrent un nouvel espoir pour le traitement de la maladie d’Alzheimer en ciblant les déficits énergétiques sous-jacents qui contribuent à la perte de connexions neuronales. Avec des recherches et des développements supplémentaires, cette approche thérapeutique novatrice pourrait potentiellement révolutionner le traitement de la maladie d’Alzheimer et des troubles neurodégénératifs apparentés.

FAQ

1. Qu’ont découvert les chercheurs de l’Institut de recherche Scripps ?
Les chercheurs ont découvert que le ciblage des mitochondries défectueuses, responsables de la production d’énergie dans les cellules, peut restaurer les connexions neuronales dans des modèles de cellules nerveuses dérivées de patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

2. Quelle est la signification de cette découverte ?
Cette découverte suggère que l’amélioration du métabolisme mitochondrial pourrait être une approche thérapeutique prometteuse pour la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés.

3. Quel dysfonctionnement spécifique les chercheurs ont-ils identifié dans les enzymes responsables de la production d’énergie ?
Les chercheurs ont identifié un dysfonctionnement appelé S-nitrosylation, caractérisé par l’attachement d’atomes d’azote et d’oxygène à un atome de soufre, conduisant à la formation d’une enzyme dysfonctionnelle « SNO ».

4. Comment les chercheurs ont-ils observé des déficits dans la production d’énergie dans les neurones Alzheimer ?
Les chercheurs ont utilisé des échantillons de tissus cérébraux provenant de personnes atteintes ou non de la maladie d’Alzheimer, ainsi que des cellules nerveuses dérivées de cellules souches de patients, pour observer des déficits uniques dans la production d’énergie dans les neurones Alzheimer par rapport aux cellules saines.

5. Dans quel processus cellulaire des mitochondries les chercheurs ont-ils découvert une perturbation ?
Les chercheurs ont découvert une perturbation dans le cycle de Krebs, un processus cellulaire dans les mitochondries qui génère de l’ATP, la principale source d’énergie moléculaire du corps.

6. Quelle molécule du cycle de Krebs a été identifiée comme un goulot d’étranglement pour la production d’ATP ?
Les chercheurs ont identifié le succinate comme une molécule clé du cycle de Krebs qui entraîne la production d’ATP et ont constaté un goulot d’étranglement dans sa production.

7. Comment les chercheurs ont-ils restauré les synapses perdues dans les modèles de cellules nerveuses ?
En fournissant les molécules de succinate manquantes à l’aide d’un analogue capable de pénétrer les membranes des cellules nerveuses, les chercheurs ont réussi à restaurer jusqu’à 75 % des synapses perdues et à prévenir toute dégradation supplémentaire.

8. Quel est l’objectif ultime des chercheurs ?
L’objectif des chercheurs est de développer un médicament préservant l’énergie qui peut restaurer la connectivité neuronale chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, stoppant ainsi la progression de la maladie et améliorant les fonctions cognitives.

Définitions

– Mitochondries : Organites responsables de la production d’énergie dans les cellules.
– Neurodégénérescence : Perte progressive de structure ou de fonction des neurones, conduisant souvent à des maladies telles que la maladie d’Alzheimer.
– S-nitrosylation : Réaction chimique caractérisée par l’attachement d’atomes d’azote et d’oxygène à un atome de soufre, entraînant la formation d’une enzyme dysfonctionnelle.
– ATP : Adénosine triphosphate, principale source d’énergie moléculaire dans le corps.
– Cycle de Krebs : Processus cellulaire dans les mitochondries qui génère de l’ATP.
– Synapses : Jonctions entre les cellules nerveuses permettant la communication et la transmission de signaux.
– Analog : Composé similaire en structure ou en fonction à un autre composé.

Liens suggérés connexes
– Institut de recherche Scripps
– Association Alzheimer

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact