Beware of Scams: Fake Ozempic Medication and Pharmaceutical Companies on the Rise

Méfiez-vous des escroqueries : Faux médicament Ozempic et multiplication des entreprises pharmaceutiques

Le Bureau d’éthique commerciale en Colombie-Britannique tire la sonnette d’alarme concernant les escroqueries liées à l’Ozempic, un médicament couramment utilisé pour traiter le diabète de type 2 chez les adultes. Cette organisation à but non lucratif a découvert des cas de faux médicaments et de fausses entreprises pharmaceutiques s’attaquant aux consommateurs recherchant de l’Ozempic en ligne.

La popularité croissante de l’Ozempic en tant que médicament pour la perte de poids a attiré des escrocs cherchant à réaliser rapidement des profits. Les consommateurs qui tentent d’acheter ce médicament sans ordonnance valide sont ciblés, les escrocs tirant parti de la forte demande pour l’Ozempic.

Malgré sa réputation croissante en tant que médicament pour la perte de poids, l’Ozempic n’est pas approuvé par Santé Canada à cette fin. Le Bureau d’éthique commerciale met en garde les individus de faire preuve de prudence et de se procurer le médicament uniquement auprès de pharmacies de confiance avec des prescriptions valides. L’achat d’Ozempic auprès de sources non autorisées peut non seulement entraîner des pertes financières, mais également présenter des risques importants pour la santé.

Il est crucial de rester vigilant lors de l’achat de médicaments en ligne. Le Bureau d’éthique commerciale conseille aux consommateurs d’être sceptiques face à des prix anormalement bas et de rechercher des pharmacies réputées avant tout achat. De plus, il est recommandé d’éviter les méthodes de paiement inhabituelles telles que les cartes prépayées, les virements électroniques ou les applications de portefeuille numérique lors de l’achat de médicaments en ligne.

La pénurie d’Ozempic au Canada est un problème continu. Santé Canada collabore avec les fabricants pour résoudre cette pénurie, mais il faudra du temps pour reconstituer les niveaux de stock. Les médecins sont invités à faire preuve de prudence et à ne prescrire l’Ozempic qu’aux nouveaux patients s’il n’existe aucune alternative appropriée et une raison clinique le justifiant.

L’année dernière, le ministre provincial de la santé en Colombie-Britannique a dû intervenir car des Américains achetaient de l’Ozempic auprès de pharmacies en ligne de la région dans le but de perdre du poids. Les renouvellements d’ordonnances étaient limités afin de garantir la disponibilité du médicament pour les patients atteints de diabète de type 2.

En conclusion, il est essentiel de prendre conscience des risques liés à l’achat d’Ozempic auprès de sources non autorisées en ligne. Protégez-vous en vous procurant le médicament via des canaux légitimes et consultez toujours un professionnel de la santé pour obtenir des conseils et des prescriptions appropriés.

Scams Ozempic : Questions fréquemment posées

1. Qu’est-ce que l’Ozempic ?
L’Ozempic est un médicament couramment utilisé pour traiter le diabète de type 2 chez les adultes. Il n’est pas approuvé par Santé Canada à des fins de perte de poids, malgré sa réputation croissante dans ce domaine.

2. Quelles sont les préoccupations soulevées par le Bureau d’éthique commerciale ?
Le Bureau d’éthique commerciale en Colombie-Britannique met en garde les consommateurs contre les escroqueries liées à l’Ozempic. Il a découvert des cas de faux médicaments et de fausses entreprises pharmaceutiques ciblant les personnes recherchant de l’Ozempic en ligne.

3. Qui sont les escrocs ciblant ?
Les escrocs ciblent les consommateurs qui tentent d’acheter de l’Ozempic sans ordonnance valide. Ils profitent de la forte demande pour ce médicament, en particulier parmi ceux qui souhaitent l’utiliser comme médicament pour la perte de poids.

4. Quels sont les risques liés à l’achat d’Ozempic auprès de sources non autorisées ?
L’achat d’Ozempic auprès de sources non autorisées peut entraîner des pertes financières et présenter des risques importants pour la santé. Il est important de se fournir le médicament auprès de pharmacies de confiance avec des prescriptions valides.

5. Comment les consommateurs doivent-ils être prudents lors de l’achat de médicaments en ligne ?
Il est conseillé aux consommateurs d’être sceptiques face à des prix anormalement bas et de rechercher des pharmacies réputées avant tout achat. Il convient également d’éviter les méthodes de paiement inhabituelles telles que les cartes prépayées, les virements électroniques ou les applications de portefeuille numérique lors de l’achat de médicaments en ligne.

6. Y a-t-il une pénurie d’Ozempic au Canada ?
Oui, il y a une pénurie continue d’Ozempic au Canada. Santé Canada travaille avec les fabricants pour résoudre ce problème, mais il faudra du temps pour reconstituer les niveaux de stock. Les médecins sont invités à faire preuve de prudence et à ne prescrire l’Ozempic qu’aux nouveaux patients s’il n’existe aucune alternative appropriée et une raison clinique le justifiant.

7. Que s’est-il passé l’année dernière concernant l’achat d’Ozempic ?
L’année dernière, le ministre provincial de la santé en Colombie-Britannique a dû intervenir car des Américains achetaient de l’Ozempic auprès de pharmacies en ligne de la région dans le but de perdre du poids. Les renouvellements d’ordonnances étaient limités afin de garantir la disponibilité du médicament pour les patients atteints de diabète de type 2.

8. Comment les consommateurs peuvent-ils se protéger ?
Pour se protéger, les consommateurs doivent se procurer l’Ozempic par le biais de canaux légitimes et de pharmacies de confiance avec des prescriptions valides. Il est crucial de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils et des prescriptions appropriés.

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter le site web du Bureau d’éthique commerciale à l’adresse bbb.org.

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact