Patients with Cancer Face Higher Out-of-Pocket Costs in High-Deductible Health Plans

Les patients atteints de cancer font face à des frais médicaux plus élevés avec les régimes de santé à franchise élevée

Les patients atteints de cancer qui sont inscrits à des régimes de santé à franchise élevée font face à des frais médicaux beaucoup plus élevés que ceux des régimes de santé traditionnels, selon une étude récente publiée dans JAMA Oncology. L’étude, qui a analysé les données de plus de 2 700 patients atteints de cancer, a révélé que le groupe à franchise élevée a connu une augmentation de 68,1 % des frais moyens à charge entre le point de départ et le suivi, ce qui représente une augmentation de 1 349,80 $.

Ces résultats mettent en évidence les obstacles potentiels posés par les régimes de santé à franchise élevée pour les patients atteints de cancer dans l’accès aux soins nécessaires. Les régimes à franchise élevée exigent des patients qu’ils paient de leur poche jusqu’à ce qu’ils atteignent leur franchise annuelle, ce qui peut représenter un fardeau financier important, surtout pour les personnes ayant des besoins médicaux continus liés au cancer.

L’étude a également révélé que les patients inscrits à des régimes de santé à franchise élevée avaient moins de visites chez les médecins de soins primaires et les spécialistes non liés au cancer par rapport à ceux des régimes à franchise basse. Cela suggère que les patients peuvent privilégier les soins d’oncologie tout en négligeant d’autres aspects des soins complets, ce qui peut avoir des effets néfastes sur leur santé globale et leur bien-être.

Les médecins de soins primaires jouent un rôle crucial dans la prise en charge des maladies concomitantes et dans la prise en compte des besoins psychosociaux des patients atteints de cancer. Les spécialistes non liés à l’oncologie, quant à eux, peuvent aider à traiter les effets tardifs du cancer et de ses traitements, tels que l’infertilité, les dysfonctionnements cognitifs et la cardiomyopathie. En limitant l’accès à ces professionnels de la santé, les régimes de santé à franchise élevée peuvent entraîner une absence de soins complets pour les patients atteints de cancer.

Malgré les impacts négatifs sur les patients, l’inscription à des régimes de santé à franchise élevée ne cesse d’augmenter. En 2021, plus de la moitié des travailleurs américains étaient inscrits à des régimes de santé à franchise élevée, attirés par les primes mensuelles peu élevées. Cependant, il est crucial que les individus prennent en compte leurs besoins en matière d’utilisation des soins de santé et les implications financières potentielles avant d’opter pour un régime à franchise élevée, en particulier pour ceux souffrant de maladies chroniques comme le cancer.

En conclusion, l’étude souligne l’importance de prendre en compte les implications financières et l’accès aux soins complets lors du choix d’un régime d’assurance maladie, en particulier pour les patients atteints de cancer. Elle met en évidence la nécessité de modifier les politiques et de mettre en place des mesures pour surmonter les obstacles posés par les régimes de santé à franchise élevée aux personnes cherchant des soins adéquats contre le cancer.

FAQ basée sur les informations présentées dans l’article :

Q : Que révèle l’étude publiée dans JAMA Oncology sur les frais médicaux des patients atteints de cancer dans les régimes de santé à franchise élevée ?
R : L’étude a révélé que les patients atteints de cancer dans les régimes de santé à franchise élevée avaient des frais à charge considérablement plus élevés que ceux des régimes de santé traditionnels.

Q : De combien a augmenté en moyenne les frais à charge du groupe à franchise élevée ?
R : Le groupe à franchise élevée a connu une augmentation de 68,1 % des frais moyens à charge, ce qui représente une augmentation de 1 349,80 $.

Q : Quels obstacles potentiels les régimes de santé à franchise élevée posent-ils aux patients atteints de cancer ?
R : Les régimes de santé à franchise élevée peuvent constituer un fardeau financier important pour les patients atteints de cancer, car ils exigent un paiement à charge jusqu’à ce que la franchise annuelle soit atteinte, ce qui peut entraver l’accès aux soins nécessaires.

Q : En quoi les patients inscrits à des régimes de santé à franchise élevée diffèrent-ils en termes d’utilisation des soins de santé par rapport à ceux des régimes à franchise basse ?
R : Les patients inscrits à des régimes de santé à franchise élevée ont moins de visites chez les médecins de soins primaires et les spécialistes non liés au cancer, ce qui semble indiquer une priorisation des soins d’oncologie et une négligence potentielle des autres aspects des soins complets.

Q : Quel rôle jouent les médecins de soins primaires et les spécialistes non liés à l’oncologie dans les soins contre le cancer ?
R : Les médecins de soins primaires prennent en charge les maladies concomitantes et abordent les besoins psychosociaux, tandis que les spécialistes non liés à l’oncologie peuvent aider à traiter les effets tardifs du cancer et de ses traitements, tels que l’infertilité, les dysfonctionnements cognitifs et la cardiomyopathie.

Q : Pourquoi est-il important de prendre en compte les besoins d’utilisation des soins de santé et les implications financières lorsque l’on choisit un régime d’assurance maladie pour les patients atteints de cancer ?
R : L’inscription à des régimes de santé à franchise élevée ne cesse d’augmenter, mais cette étude souligne la nécessité de prendre en compte les implications financières et l’accès aux soins complets, en particulier pour les personnes atteintes de maladies chroniques comme le cancer.

Définitions :
– Régimes de santé à franchise élevée : Des régimes d’assurance maladie qui exigent des patients qu’ils paient de leur poche jusqu’à ce qu’ils atteignent leur franchise annuelle.
– Frais à charge : Les dépenses payées par les individus pour les services de santé non couverts par l’assurance.
– Maladies concomitantes : La présence de deux maladies chroniques ou plus chez un individu.
– Effets tardifs : Les effets secondaires à long terme ou retardés du cancer ou de ses traitements.
– Soins complets : Les soins complets désignent la prise en charge globale des besoins physiques, émotionnels et sociaux d’un patient tout au long de son parcours de soins de santé.

Liens connexes suggérés :
– JAMA Oncology : Pour plus d’articles et de recherches liés à l’oncologie.
– Healthcare.gov : Pour explorer différentes options d’assurance maladie et comprendre leurs implications.

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact