Dementia Cases on the Rise in Ontario, Highlighting Gaps in Care

Les cas de démence en augmentation en Ontario, mettant en évidence les lacunes dans les soins

La prévalence de la démence en Ontario a connu une augmentation significative de 48% depuis 2010, selon une récente analyse des données de facturation de l’OHIP. Cette augmentation des cas témoigne de l’écart croissant dans les soins disponibles pour les patients atteints de démence, soulignant le besoin urgent d’un meilleur soutien et d’une détection précoce.

Le Dr Andrew Park, président de l’Association médicale de l’Ontario (AMO), souligne l’écart stupéfiant dans les soins aux patients atteints de démence. Bien qu’il y ait eu 82 000 visites de soins à domicile, on estime que plus de deux millions de visites sont nécessaires pour soutenir adéquatement les besoins de ces patients. Cet écart substantiel entre l’offre et la demande est un facteur déterminant majeur de l’augmentation des cas de démence.

Le manque d’accès à des diagnostics précoces est un autre problème majeur dans le système de soins de santé de l’Ontario. Avec 2,3 millions d’Ontariens sans médecin de famille, il y a un risque que les patients passent à travers les mailles du filet en ce qui concerne l’identification opportune de maladies telles que la démence. Le Dr Park souligne que la détection précoce est essentielle, car la démence ne commence pas le jour du diagnostic, mais plutôt des années, voire des décennies, avant. Prendre des mesures proactives pour identifier la maladie tôt peut avoir un impact significatif sur la gravité de la maladie et l’efficacité des traitements disponibles.

Bien que la perte de mémoire soit souvent le symptôme principal associé à la démence, il existe d’autres signes auxquels les individus et leurs proches doivent être attentifs. Les changements de langage, de comportement, d’humeur et de fonctionnement exécutif peuvent tous se masquer en tant que symptômes de la démence. Il est crucial de faire confiance à son instinct et de demander une attention médicale si des changements inhabituels sont observés, même s’ils semblent mineurs.

Le rôle des aidants pour les patients atteints de démence est extrêmement difficile, tant sur le plan physique que sur le plan émotionnel. Dave Spedding, dont la mère a reçu un diagnostic de démence, souligne le fardeau qui pèse sur les familles et l’importance des organisations de soutien comme la Société Alzheimer de Toronto. Ces organisations fournissent des ressources critiques, telles que des groupes de soutien, des sessions d’éducation et une aide pour accéder à des partenariats communautaires.

En regardant vers l’avenir, l’AMO souligne la nécessité d’une action stratégique pour faire face à la vague imminente de diagnostics de démence. Ils exhortent le gouvernement à donner la priorité à trois domaines clés : garantir l’accès à un médecin de famille pour tous, améliorer les ressources en soins communautaires et palliatifs et réduire les tâches administratives des médecins. En prenant des mesures proactives et en favorisant un système de soins de santé équipé pour soutenir les patients atteints de démence, l’état de crise prévu pour l’avenir peut être atténué. Il est essentiel de relever ces défis dès aujourd’hui pour garantir un système de soins de santé plus résilient et plus compassionnel demain.

Questions fréquemment posées – Soins de la démence en Ontario

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact