Drinking Alcohol: A Closer Look at the Link with Cancer Risk

La consommation d’alcool : un regard plus attentif sur le lien avec le risque de cancer

Il est largement connu que la consommation d’alcool, même modérée, peut avoir des effets néfastes sur le corps. L’Institut national du cancer a établi un consensus scientifique solide selon lequel la consommation d’alcool augmente le risque de plusieurs types de cancer, notamment les cancers de la tête et du cou, du foie, de l’œsophage, du sein et du côlon. Cependant, la question demeure : réduire la consommation d’alcool ou s’abstenir complètement de boire diminue-t-il le risque de développer un cancer ?

Pour répondre à cette question, l’Agence internationale de recherche sur le cancer (CIRC) a réuni un groupe d’experts du monde entier pour évaluer minutieusement les preuves existantes sur la relation entre la consommation d’alcool et le risque de cancer. Leurs résultats, publiés dans le New England Journal of Medicine, révèlent qu’il existe des preuves suffisantes indiquant que cesser ou réduire la consommation d’alcool peut effectivement diminuer le risque de cancer de la cavité buccale et de l’œsophage.

Le Dr Mary Beth Terry, professeure d’épidémiologie à la Mailman School of Public Health de Columbia et directrice associée de la science de la population et de la sensibilisation communautaire au Herbert Irving Comprehensive Cancer Center (HICCC), faisait partie du comité de la CIRC. Elle apporte des éclaircissements sur les conclusions du groupe et donne des informations sur le lien entre l’alcool et le cancer.

L’objectif du groupe de travail de la CIRC était d’examiner sept types de cancer connus pour être liés à la consommation d’alcool, tels que le cancer du foie, de l’œsophage, de la tête et du cou, de la cavité buccale, du côlon et du sein. Le but était de déterminer s’il existe suffisamment de données pour soutenir l’idée que réduire ou cesser la consommation d’alcool réduirait le risque de développer ces cancers.

Il est important de noter qu’il existe un délai significatif entre l’exposition à un facteur de risque et l’apparition du cancer. En d’autres termes, même si un comportement particulier accroît le risque de cancer, cela ne garantit pas une réduction immédiate du risque dès l’arrêt. Par exemple, il a été prouvé que cesser de fumer réduisait le risque de cancer du poumon, mais il faut des années pour observer une diminution à l’échelle de la population. En revanche, arrêter de fumer peut conduire à une réduction plus rapide du risque de maladies cardiovasculaires, car la fenêtre temporelle de leur développement est plus courte par rapport au cancer.

L’évaluation de chaque type de cancer impliquait de catégoriser les preuves comme étant suffisantes, limitées ou insuffisantes. Ce processus d’évaluation aide à déterminer la force de l’association entre la consommation d’alcool et le risque de cancer.

Section FAQ :

Q : Quels types de cancer sont liés à la consommation d’alcool ?
R : Selon l’Agence internationale de recherche sur le cancer (CIRC), la consommation d’alcool augmente le risque de plusieurs types de cancer, notamment les cancers de la tête et du cou, du foie, de l’œsophage, du sein et du côlon.

Q : Est-ce que réduire ou s’abstenir d’alcool peut diminuer le risque de développer un cancer ?
R : Oui, les conclusions de la CIRC suggèrent que réduire ou s’abstenir complètement de consommer de l’alcool peut effectivement diminuer le risque de cancers de la cavité buccale et de l’œsophage.

Q : Quel est le délai entre l’exposition à un facteur de risque et l’apparition du cancer ?
R : Il existe un délai significatif entre l’exposition à un facteur de risque et l’apparition du cancer. Simplement arrêter un comportement qui accroît le risque de cancer ne garantit pas une réduction immédiate du risque. Cela peut prendre des années pour observer une diminution à l’échelle de la population.

Définitions :

– CIRC : Agence internationale de recherche sur le cancer. Il s’agit d’une agence faisant partie de l’Organisation mondiale de la santé et se concentre sur la recherche et la classification des causes du cancer.

– Cessation : Fait référence à l’arrêt ou à la discontinuation de quelque chose, dans ce cas, la consommation d’alcool.

Liens suggérés :

– Institut national du cancer : Fournit des informations sur la recherche, la prévention et le traitement du cancer.

– Agence internationale de recherche sur le cancer : Site web officiel de la CIRC, où vous pouvez trouver plus d’informations sur leurs recherches et publications.

– New England Journal of Medicine : Un journal médical réputé où les résultats mentionnés dans l’article ont été publiés.

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact