National Coordination and Research Institutes: A Crucial Defense Against Future Pandemics

Instituts de coordination nationale et de recherche : une défense cruciale contre les pandémies futures

L’établissement d’instituts nationaux axés sur la recherche et la réponse aux maladies infectieuses est essentiel pour se préparer et lutter contre les pandémies futures. C’est la recommandation principale du Peter Doherty Institute for Infection and Immunity dans leur contribution à l’enquête fédérale sur la COVID-19.

Dans leur contribution, le Doherty Institute souligne l’importance de la coordination nationale à tous les niveaux, de la collecte de données à la recherche et à la distribution des vaccins. Ils mettent en avant leur propre expérience en tant que premiers intervenants lors des épidémies dans l’État de Victoria et dans la région élargie, soulignant ainsi la nécessité d’une approche centralisée.

Selon l’institut, la gestion de la chaîne d’approvisionnement est cruciale pour garantir un accès équitable aux matériaux de dépistage, aux vaccins et aux thérapies. Ils insistent également sur la nécessité d’investir dans du personnel qualifié et des équipements pour renforcer les capacités diagnostiques et la réponse aux épidémies.

La collecte et l’analyse des données devraient être coordonnées au niveau national, de préférence par le biais du nouveau Australian Centre for Disease Control (ACDC), comme indiqué dans la contribution. Pour faciliter l’interprétation précise des données, l’institut recommande des plateformes sécurisées pour le partage des données génomiques et des analyses, avec des accords de gouvernance clairement définis entre les gouvernements fédéral et des États.

L’institut plaide également en faveur d’un financement stratégique qui privilégie les programmes de recherche collaboratifs à grande échelle plutôt que des équipes isolées. Ils proposent la mise en œuvre de protocoles pré-approuvés et d’approbations éthiques simplifiées afin d’accélérer les essais cliniques. De plus, ils soulignent la nécessité de disposer d’installations de recherche accrues adaptées à la recherche sur les maladies infectieuses chez l’animal et l’homme.

La communication efficace avec le public est un autre aspect crucial mis en avant dans la contribution. L’institut recommande de développer un réseau d’experts scientifiques et de communication en santé publique de confiance pour guider l’engagement communautaire et les messages publics.

Pour répondre à ces besoins, le Doherty Institute, en partenariat avec l’Université de Melbourne et l’Institut Burnet, a pris l’initiative de créer l’Australian Institute for Infectious Disease (AIID). Ce nouvel institut vise à rassembler une masse critique de scientifiques et de professionnels de la santé publique, des technologies de pointe et des partenariats industriels pour protéger l’Australie et la région Asie-Pacifique contre les problèmes de santé mondiaux.

La contribution conclut que la création de l’AIID permettra de combler les lacunes critiques en termes d’infrastructures et de capacités identifiées lors de la réponse à la COVID-19. L’enquête indépendante du gouvernement fédéral sur la COVID-19, dirigée par une équipe d’experts, devrait publier son rapport final le 30 septembre de cette année, qui fournira des recommandations pour la préparation et la réponse aux pandémies futures.

FAQ :

Q : Quelle est la principale recommandation du Peter Doherty Institute for Infection and Immunity dans sa contribution à l’enquête fédérale sur la COVID-19 ?
R : La recommandation principale est la création d’instituts nationaux axés sur la recherche et la réponse aux maladies infectieuses.

Q : Dans quels domaines le Doherty Institute met-il l’accent sur l’importance de la coordination nationale ?
R : Le Doherty Institute met l’accent sur la coordination nationale dans la collecte de données, la recherche et la distribution des vaccins.

Q : Quelle est l’importance de la gestion de la chaîne d’approvisionnement selon l’institut ?
R : La gestion de la chaîne d’approvisionnement est cruciale pour garantir un accès équitable aux matériaux de dépistage, aux vaccins et aux thérapies.

Q : Comment la collecte et l’analyse des données devraient-elles être coordonnées, selon la contribution ?
R : La contribution recommande de coordonner la collecte et l’analyse des données au niveau national, de préférence par le biais du nouveau Australian Centre for Disease Control (ACDC).

Q : Comment l’interprétation précise des données peut-elle être facilitée, selon l’institut ?
R : L’institut recommande des plateformes sécurisées pour le partage des données génomiques et des analyses, avec des accords de gouvernance clairement définis entre les gouvernements fédéral et des États.

Q : Quel type de financement l’institut propose-t-il pour les programmes de recherche ?
R : L’institut propose un financement stratégique qui privilégie les programmes de recherche collaboratifs à grande échelle plutôt que des équipes isolées.

Q : Quel est l’objectif de l’Australian Institute for Infectious Disease (AIID) ?
R : L’AIID vise à rassembler des scientifiques, des professionnels de la santé publique, des technologies de pointe et des partenariats industriels pour protéger l’Australie et la région Asie-Pacifique contre les problèmes de santé mondiaux.

Q : Quand le rapport final de l’enquête fédérale sur la COVID-19 devrait-il être publié ?
R : Le rapport final devrait être publié le 30 septembre de cette année.

Définitions clés :
– Peter Doherty Institute for Infection and Immunity : Un institut axé sur la recherche et la réponse aux maladies infectieuses.
– Enquête sur la COVID-19 : Une enquête menée par le gouvernement fédéral pour évaluer la réponse à la pandémie de la COVID-19.
– Australian Centre for Disease Control (ACDC) : Une organisation récemment créée visant à coordonner la collecte et l’analyse de données sur les maladies.
– Données génomiques : Informations génétiques d’un organisme, en particulier l’ensemble complet de l’ADN au sein d’une cellule.
– Essais cliniques : Études de recherche qui évaluent l’efficacité et la sécurité de traitements médicaux ou d’interventions sur des sujets humains.

Liens connexes :
– Doherty Institute
– University of Melbourne
– Burnet Institute

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact