FAPI-PET/CT Shows Superiority in Detecting Head and Neck Cancer

FAPI-PET/CT montre une supériorité dans la détection du cancer de la tête et du cou

Une récente étude publiée dans le Journal of Nuclear Medicine a révélé que l’inhibiteur de la protéine d’activation des fibroblastes (FAPI)-PET/CT surpasse le FDG-PET/CT dans la détection des tumeurs primaires chez les patients atteints de cancer de la tête et du cou. La recherche suggère que le FAPI-PET/CT pourrait offrir une technique d’imagerie sensible et fiable pour ces patients.

Le cancer de la tête et du cou d’origine inconnue présente un défi pour le diagnostic, car les patients ont souvent des ganglions lymphatiques enflés, mais l’origine du cancer est inconnue. Les techniques actuelles telles que la tomodensitométrie (CT), l’imagerie par résonance magnétique (MRI), la nasopharyngoscopie et la laryngoscopie ont de faibles taux de détection des tumeurs primaires. Le FDG PET/CT au F-18, qui visualise le métabolisme du glucose dans les cellules tumorales, a montré une certaine amélioration des taux de détection, mais il peut également conduire à des résultats faux-positifs en raison de la fixation dans les tissus inflammatoires.

En revanche, les radiotraceurs FAPI tels que le gallium-68 (Ga-68) FAPI ont montré des résultats prometteurs dans la détection de la maladie. Ces traceurs se lient spécifiquement aux cellules de fibroblastes dans le tissu de soutien des tumeurs. L’étude a testé l’efficacité du FAPI-PET/CT chez des patients atteints de cancer de la tête et du cou avec des tumeurs d’origine inconnue dans le cadre d’un essai clinique prospectif.

Les chercheurs ont recruté 91 patients ayant des résultats négatifs ou équivoques de tumeurs primaires. Ils ont réalisé des FDG F-18 et Ga-68 FAPI-PET/CT dans un délai d’une semaine et ont enregistré la présence de tumeurs primaires sur les images. L’analyse a montré que le Ga-68 FAPI-PET/CT détectait plus de lésions primaires que le FDG PET/CT et présentait une meilleure sensibilité, une meilleure valeur prédictive positive et une meilleure précision dans la localisation des tumeurs primaires.

De plus, le Ga-68 FAPI-PET/CT a entraîné une amélioration des changements de traitement chez un pourcentage significatif de patients. L’étude contribue aux résultats prometteurs de l’imagerie FAPI-PET/CT dans divers autres cancers de la tête et du cou, tels que le carcinome nasopharyngé, le cancer oropharyngé et le carcinome canal salivaire.

Étant donné le faible taux de survie global sur cinq ans chez les patients atteints de cancer de la tête et du cou avec des tumeurs primaires inconnues, des études supplémentaires sont nécessaires. Les chercheurs ont souligné la nécessité d’un essai multicentrique pour vérifier leurs résultats. Le FAPI-PET/CT a le potentiel d’améliorer considérablement le diagnostic et le traitement du cancer de la tête et du cou, offrant ainsi de l’espoir pour de meilleurs résultats pour les patients.

Questions fréquemment posées (FAQ)

1. Que révèle l’étude récente dans le Journal of Nuclear Medicine ?
L’étude a révélé que l’inhibiteur de la protéine d’activation des fibroblastes (FAPI)-PET/CT offre de meilleures performances que le FDG-PET/CT dans la détection des tumeurs primaires chez les patients atteints de cancer de la tête et du cou. Le FAPI-PET/CT pourrait être une technique d’imagerie sensible et fiable pour ces patients.

2. Pourquoi le cancer de la tête et du cou d’origine inconnue est-il difficile à diagnostiquer ?
Le cancer de la tête et du cou d’origine inconnue est difficile à diagnostiquer car les patients ont souvent des ganglions lymphatiques enflés, mais l’origine du cancer est inconnue. Les techniques actuelles telles que la tomodensitométrie (CT), l’imagerie par résonance magnétique (MRI), la nasopharyngoscopie et la laryngoscopie ont de faibles taux de détection des tumeurs primaires.

3. Qu’est-ce que le FDG PET/CT au F-18 ?
Le FDG PET/CT au F-18 est une technique qui visualise le métabolisme du glucose dans les cellules tumorales. Il a montré une certaine amélioration des taux de détection des tumeurs primaires chez les patients atteints de cancer de la tête et du cou, mais il peut également conduire à des résultats faux-positifs.

4. Comment fonctionnent les radiotraceurs FAPI ?
Les radiotraceurs FAPI, tels que le gallium-68 (Ga-68) FAPI, se lient spécifiquement aux cellules de fibroblastes dans le tissu de soutien des tumeurs. Ils ont montré des résultats prometteurs dans la détection de la maladie.

5. Quels ont été les résultats de l’étude concernant le FAPI-PET/CT ?
L’étude a recruté 91 patients ayant des résultats négatifs ou équivoques de tumeurs primaires. Le Ga-68 FAPI-PET/CT, comparé au FDG PET/CT, détectait plus de lésions primaires et présentait une meilleure sensibilité, une meilleure valeur prédictive positive et une meilleure précision dans la localisation des tumeurs primaires.

6. Le FAPI-PET/CT a-t-il montré des résultats positifs dans d’autres cancers de la tête et du cou ?
Oui, l’imagerie FAPI-PET/CT a montré des résultats prometteurs dans divers autres cancers de la tête et du cou, tels que le carcinome nasopharyngé, le cancer oropharyngé et le carcinome canal salivaire.

7. Quelle est la signification de nouvelles études ?
Étant donné le faible taux de survie global sur cinq ans chez les patients atteints de cancer de la tête et du cou avec des tumeurs primaires inconnues, de nouvelles études sont nécessaires. Les chercheurs ont souligné la nécessité d’un essai multicentrique pour vérifier leurs résultats et explorer le potentiel du FAPI-PET/CT pour améliorer le diagnostic et le traitement du cancer de la tête et du cou.

Liens connexes :
– Journal of Nuclear Medicine

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact