Étude révèle un lien possible entre les anticorps anti-CGRP et une réduction de l’hypersensibilité visuelle chez les patients atteints de migraines

Étude révèle un lien possible entre les anticorps anti-CGRP et une réduction de l’hypersensibilité visuelle chez les patients atteints de migraines

Une étude récente publiée dans Headache a révélé une connexion potentielle entre l’utilisation d’anticorps de récepteurs anti-peptide lié à la calcitonine génique (CGRP) et une diminution de l’hypersensibilité visuelle chez les personnes souffrant de migraines. L’étude a impliqué 105 patients traités soit avec de l’énumab (Aimovig) soit avec du frémanézumab (Ajovy) pendant trois mois. Après le traitement, on a observé une association positive entre la réduction des jours de migraines mensuelles et la diminution de l’hypersensibilité visuelle.

L’hypersensibilité visuelle est un symptôme courant et handicapant de la migraine, même après que la migraine elle-même a été traitée avec succès. L’étude a observé une diminution légère mais significative des scores d’hypersensibilité visuelle, indiquant un certain soulagement de ce symptôme. Cependant, il est important de noter que l’hypersensibilité visuelle peut ne pas disparaître complètement, même en passant d’une migraine chronique à une migraine épisodique. Néanmoins, toute diminution de l’hypersensibilité visuelle peut être considérée comme pertinente en termes de réduction de la charge globale des attaques de migraine.

L’étude a également révélé que les personnes ayant connu une réduction de plus de 50% des jours de migraines mensuelles présentaient une diminution plus importante de l’hypersensibilité visuelle par rapport à celles ayant connu une réduction inférieure à 50%. De manière intéressante, cette diminution de l’hypersensibilité visuelle n’était pas directement liée au blocage du nerf trijumeau, un élément clé de la pathophysiologie de la migraine. Elle pourrait plutôt être un effet secondaire de la diminution des jours de migraines, probablement dû à l’action périphérique des anticorps anti-CGRP.

Cette étude offre des informations précieuses sur les avantages potentiels de l’utilisation des anticorps anti-CGRP pour le traitement de la migraine, en particulier en ce qui concerne l’hypersensibilité visuelle. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes sous-jacents et explorer d’autres options de traitement pour ce symptôme handicapant.

Sources :
1. Dr. Gisela Terwindt. Données d’une étude prospective publiée dans Headache révélant des liens possibles entre l’hypersensibilité visuelle et les personnes atteintes de migraines traitées avec des anticorps de récepteurs anti-CGRP.
2. Vries Lentsch SD, Perenboom MJL, Carpay JA, MaassenVanDenBrink A, Terwindt GM. Hypersensibilité visuelle chez les patients traités avec des anticorps monoclonaux anti-peptide lié à la calcitonine génique (récepteurs). Headache. 2023;63(7):926-933.
3. De Vries LS, Al-Hassany L, Ferrari MD, et al. Réactivité trigémino-vasculaire médiée par le CGRP chez les patients migraineux traités avec de l’énumab. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2022;93:911-912.

All Rights Reserved 2021.
| .