Équipement de protection insuffisant laisse les professionnels médicaux de West Yorkshire avec le Covid long

Équipement de protection insuffisant laisse les professionnels médicaux de West Yorkshire avec le Covid long

Deux professionnels de la santé du West Yorkshire, le Dr Kelly Fearnley et l’infirmière Claire Leyland, souffrent du Covid long après leur travail en première ligne de la pandémie. Ils affirment que l’équipement de protection qui leur a été fourni était insuffisant, entraînant ainsi leurs problèmes de santé handicapants. Le Dr Fearnley, médecin stagiaire pour les hôpitaux d’enseignement de Bradford, a déclaré qu’au début, elle recevait un équipement de protection respiratoire complet lorsqu’elle travaillait dans les services de Covid, mais il y a eu ensuite une « dégradation » des directives nationales sur l’équipement de protection individuelle (EPI). L’infirmière Leyland, ancienne responsable de l’équipe de soins palliatifs de la Trust NHS de Calderdale et Huddersfield, soutient également cette affirmation.

Le Dr Fearnley a décrit comment on lui a donné simplement une boîte de masques chirurgicaux bleus lorsqu’elle a été déployée dans un service de Covid pendant la deuxième vague d’infections causées par le variant Delta. Elle estime que ce manque de protection adéquate l’a exposée à de fortes charges virales, ce qui a entraîné un test positif au Covid en quelques jours. En tant que femme jeune et en bonne santé, elle s’attendait à une guérison rapide, mais elle a plutôt connu des symptômes tels que l’essoufflement, l’apnée du sommeil, des hallucinations auditives et une fréquence cardiaque au repos élevée. Ces symptômes l’ont empêchée de retourner au travail, la confinant d’abord à sa maison, puis à son lit.

Le Dr Fearnley et l’infirmière Leyland ont tous deux rejoint un groupe appelé Long Covid Doctors for Action et sont impliqués dans des actions en justice contre le NHS. Ils affirment que l’utilisation d’un EPI de base, tel que des masques chirurgicaux, des blouses et des gants, sans une protection plus étendue, a contribué à leur contamination par le virus. Ils estiment que les directives de NHS England, qui réservaient un EPI avancé aux patients sous respirateurs, étaient défectueuses.

Les responsables du NHS et du ministère de la Santé et des Soins sociaux soutiennent qu’ils ont agi conformément aux directives de prévention et de contrôle des infections développées par diverses organisations. Cependant, le Dr Fearnley et l’infirmière Leyland soulignent tous deux l’importance de tirer des enseignements de cette expérience afin d’assurer une meilleure protection pour les professionnels de santé à l’avenir. Leur combat met en évidence l’impact significatif qu’un équipement de protection insuffisant peut avoir sur la santé et le bien-être des travailleurs de première ligne lors d’une crise comme la pandémie de Covid-19.

Section FAQ basée sur les principaux sujets et informations présentés dans l’article :

1. Qui sont le Dr Kelly Fearnley et l’infirmière Claire Leyland ?
– Le Dr Kelly Fearnley est un médecin stagiaire pour les hôpitaux d’enseignement de Bradford, et l’infirmière Claire Leyland est une ancienne responsable de l’équipe de soins palliatifs de la Trust NHS de Calderdale et Huddersfield.

2. De quelles affections médicales souffrent-ils ?
– Ils souffrent du Covid long, qui comprend des symptômes tels que l’essoufflement, l’apnée du sommeil, des hallucinations auditives et une fréquence cardiaque au repos élevée.

3. Pourquoi affirment-ils que l’équipement de protection qui leur a été fourni était insuffisant ?
– Ils affirment que la dégradation des directives nationales sur l’équipement de protection individuelle (EPI) a conduit à une protection insuffisante qui leur a été fournie.

4. Quels incidents spécifiques le Dr Fearnley a-t-il vécus ?
– Le Dr Fearnley s’est vu remettre simplement une boîte de masques chirurgicaux bleus lorsqu’elle a été déployée dans un service de Covid pendant la deuxième vague d’infections causées par le variant Delta. Elle estime que ce manque de protection adéquate l’a exposée à de fortes charges virales, ce qui a entraîné un test positif au Covid en quelques jours.

5. À quel groupe le Dr Fearnley et l’infirmière Leyland ont-ils adhéré ?
– Ils ont adhéré à un groupe appelé Long Covid Doctors for Action.

6. Dans quelle action en justice sont-ils impliqués ?
– Ils sont impliqués dans des actions en justice contre le NHS, arguant que l’utilisation d’un EPI de base a contribué à leur contamination par le virus.

7. Pourquoi estiment-ils que les directives de NHS England étaient défectueuses ?
– Ils estiment que les directives de NHS England, qui réservaient un EPI avancé aux patients sous respirateurs, étaient défectueuses car elles ne fournissaient pas une protection adéquate aux professionnels de santé.

8. Comment les responsables du NHS et du ministère de la Santé et des Soins sociaux réagissent-ils ?
– Les responsables du NHS et du ministère de la Santé et des Soins sociaux soutiennent qu’ils ont agi conformément aux directives de prévention et de contrôle des infections développées par diverses organisations.

9. Quelle est l’importance soulignée par le Dr Fearnley et l’infirmière Leyland ?
– Ils soulignent l’importance de tirer des enseignements de cette expérience afin d’assurer une meilleure protection pour les professionnels de santé à l’avenir.

Termes clés et jargon :
1. Covid long : Terme utilisé pour décrire les symptômes et les effets durables vécus par les personnes ayant guéri du Covid-19.
2. Équipement de protection respiratoire (EPI) : Équipement conçu pour protéger le porteur en filtrant l’air qu’il respire, afin d’éviter l’inhalation de substances nocives, dont les virus.
3. Variant Delta : Un variant du virus Covid-19 qui est connu pour être plus transmissible et potentiellement plus grave que les variants précédents.

Liens connexes suggérés :
1. NHS
2. Ministère de la Santé et des Soins sociaux

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact