Débloquer le potentiel: Améliorer la production de cellules immunitaires grâce à l’activité génétique

Alors que le monde se débat avec la pandémie en cours, l’importance d’un système immunitaire solide n’a jamais été aussi évidente. Le vieillissement et la maladie peuvent affaiblir les défenses du corps, laissant les individus vulnérables aux infections telles que la grippe ou le COVID-19. Dans une étude révolutionnaire publiée dans Science Advances, des chercheurs du laboratoire de cellules souches de l’USC dévoilent une voie prometteuse pour améliorer la production de cellules immunitaires grâce à une activité génétique spécifique.

Dirigée par le Dr Rong Lu, professeur associé de renom à l’USC, l’équipe s’est donné pour mission de comprendre pourquoi certaines cellules souches hématopoïétiques (CSH) produisent plus de cellules immunitaires que d’autres. Les cellules souches hématopoïétiques sont responsables de la production de cellules sanguines et immunitaires. En étiquetant génétiquement des cellules souches individuelles et en suivant leur production de cellules immunitaires, les chercheurs ont pu corréler l’expression des gènes avec la production de cellules immunitaires.

Leurs découvertes révolutionnaires ont révélé près de 40 gènes qui jouent un rôle significatif dans la production de cellules immunitaires. De manière intéressante, certains gènes étaient spécifiquement liés à la production de cellules lymphoïdes, tandis que d’autres étaient associés à des cellules myéloïdes. De plus, certains gènes présentaient toujours une association avec la production de lymphocytes, indépendamment du niveau de production. En revanche, d’autres gènes présentaient des associations distinctes dans des gammes spécifiques de production de lymphocytes.

Les implications de ces découvertes sont vastes. Comprendre la relation complexe entre l’activité génétique et la production de cellules immunitaires ouvre de nouvelles possibilités pour renforcer les mécanismes de défense du corps. L’identification des gènes favorisant la production de certaines cellules immunitaires spécifiques pourrait ouvrir la voie à des thérapies ciblées et à des interventions. De plus, les liens entre l’expression des gènes et des maladies telles que le syndrome myélodysplasique offrent des perspectives sur les mécanismes sous-jacents de ces affections.

Bien que cette étude ait été menée sur des souris, ses résultats posent les bases de futures recherches impliquant des sujets humains. En approfondissant les mécanismes moléculaires en jeu, les scientifiques pourraient développer des stratégies innovantes renforçant le système immunitaire chez les populations vieillissantes ou les individus en mauvaise santé.

Dans la lutte contre les maladies infectieuses, exploiter le pouvoir de l’activité génétique pourrait changer la donne. Grâce à une exploration et à un affinement supplémentaires, cette recherche nous rapproche un peu plus du déblocage du plein potentiel de nos systèmes immunitaires.

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact