Controverse autour du médecin londonien en raison de lacunes dans le contrôle des infections

Controverse autour du médecin londonien en raison de lacunes dans le contrôle des infections

Les responsables de la santé publique à London ont lancé un avertissement aux patients du Dr George Rice, indiquant qu’ils pourraient avoir été exposés à des maladies transmises par le sang en raison de lacunes dans les pratiques de prévention des infections, qui se sont étendues de 2019 à septembre 2023. Bien que le médecin minimise les erreurs en les qualifiant d’« extrêmement mineures », l’Unité de santé de Middlesex-London soutient que les patients ayant subi des interventions pendant cette période pourraient être exposés à des risques.

L’unité de santé a conseillé aux personnes ayant subi des interventions telles que des injections, des ponctions lombaires ou des biopsies de moelle osseuse de se renseigner auprès de leur prestataire de soins de santé sur les tests préventifs pour l’hépatite B et C, le VIH et la syphilis. Bien qu’il n’y ait eu aucun cas direct de maladies transmises par le sang lié à la pratique du Dr Rice, l’unité de santé recommande de prendre des mesures préventives.

Le Dr Rice affirme n’avoir rien fait de mal et prétend que tous les patients avaient été contactés au préalable. Il décrit les lacunes comme étant « quelques anomalies mineures, mais rien de grave ». Exprimant des doutes sur le timing et la raison de l’annonce publique de l’unité de santé, il maintient qu’aucun préjudice n’a été causé à aucun de ses patients.

Ces lacunes dans le contrôle des infections ont été révélées à la suite d’une recommandation du Collège des médecins et chirurgiens qui a conduit à une inspection de l’unité de santé. L’enquête a révélé deux lacunes spécifiques dans les pratiques de prévention et de contrôle des infections : une utilisation incorrecte de flacons multidose et un reprocessement inapproprié d’instruments réutilisables utilisés lors d’examens neurologiques. Le rapport de l’unité de santé a recommandé des mesures correctives, notamment la démonstration de techniques appropriées de prévention des infections et le nettoyage et la stérilisation des outils réutilisables conformément aux instructions du fabricant.

À partir du 13 septembre 2023, l’inscription du Dr Rice au Collège des médecins et chirurgiens de l’Ontario a été suspendue. Cependant, il prévoit de reprendre sa pratique en neurologie à l’avenir.

Bien que le risque pour les patients concernés soit considéré comme faible, cet incident souligne l’importance de pratiques rigoureuses de contrôle des infections dans les établissements de santé. Il sert de rappel tant aux professionnels de la santé qu’aux patients de rester vigilants et proactifs pour garantir leur sécurité et leur bien-être.

Résumé de l’article :
Les responsables de la santé publique à London ont lancé un avertissement aux patients du Dr George Rice, indiquant qu’ils pourraient avoir été exposés à des maladies transmises par le sang en raison de lacunes dans les pratiques de prévention des infections, qui se sont étendues de 2019 à septembre 2023. L’unité de santé conseille aux patients ayant subi des interventions pendant cette période de se renseigner auprès de leur prestataire de soins de santé sur les tests préventifs pour l’hépatite B et C, le VIH et la syphilis. Le Dr Rice nie toute faute et affirme que tous les patients avaient été contactés au préalable. L’enquête a révélé des lacunes dans l’utilisation de flacons multidose et le reprocessement d’instruments réutilisables. L’inscription du Dr Rice a été suspendue, mais il prévoit de reprendre sa pratique à l’avenir.

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact