Augmentation des décès non liés à la COVID-19 et perte de vue chez les personnes atteintes de diabète pendant la pandémie

Augmentation des décès non liés à la COVID-19 et perte de vue chez les personnes atteintes de diabète pendant la pandémie

Une récente étude mondiale dirigée par un chercheur en santé publique de l’Université du Massachusetts Amherst a révélé que la pandémie de COVID-19 a eu des impacts négatifs significatifs sur les personnes atteintes de diabète. L’étude, commandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et publiée dans The Lancet Diabetes and Endocrinology, a examiné les effets des perturbations liées à la pandémie sur cette population vulnérable.

La revue a analysé 138 études provenant de différentes régions, en comparant les périodes d’avant et pendant la pandémie. Les résultats ont montré une augmentation alarmante des décès non liés à la COVID-19 chez les personnes atteintes de diabète pendant la pandémie. De plus, il y a eu une augmentation des complications du diabète liées à la perte de vue.

De plus, la revue a souligné une tendance préoccupante des admissions liées au diabète dans les unités de soins intensifs pédiatriques, notamment chez les enfants et les adolescents. Les cas de cétoacidose diabétique (DKA), une complication grave et potentiellement mortelle du diabète, ont également augmenté dans ce groupe d’âge. Ces cas incluaient à la fois le diabète récemment diagnostiqué et la DKA associée, ce qui indique une présentation plus grave.

L’impact sur les enfants s’est avéré être similaire dans tous les pays, soulignant ainsi l’importance des admissions aux unités de soins intensifs pédiatriques et de la DKA dans cette population. L’accès aux soins de santé et l’utilisation des services de santé ont été identifiés comme des facteurs contributifs à ces résultats préoccupants.

L’auteure principale de l’étude, Jamie Hartmann-Boyce, a insisté sur la nécessité de dépistages réguliers de la vue, car l’accès réduit aux soins de santé pendant la pandémie a entraîné une augmentation des cas de perte de vue chez les personnes atteintes de diabète. De plus, les chercheurs ont découvert un nombre étonnamment élevé de nouveaux cas de diabète de type 1, les enfants récemment diagnostiqués étant plus malades que ceux diagnostiqués avant la pandémie.

La gestion du diabète, y compris les soins personnels liés à l’alimentation, à l’activité physique et aux routines constantes, est devenue un défi pendant la pandémie. L’étude a mis en évidence les expériences personnelles des personnes atteintes de diabète, ce qui a incité à des recherches plus approfondies sur les impacts indirects de la pandémie sur la gestion du diabète.

La revue a souligné que les impacts négatifs étaient plus prononcés chez les femmes, les jeunes et les groupes ethniques et raciaux minoritaires. Ces résultats renforcent l’importance de prendre en compte de telles disparités dans la planification de la pandémie et d’assurer un accès égal aux médicaments et aux soins du diabète pour toutes les personnes atteintes de diabète.

Bien que l’étude fournisse des informations précieuses sur les effets immédiats de la pandémie sur les personnes atteintes de diabète, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les conséquences à long terme. Hartmann-Boyce espère mettre à jour la revue à l’avenir pour explorer les impacts différés qui pourraient survenir au cours de la prochaine décennie.

En fin de compte, cette étude rappelle les défis auxquels sont confrontées les personnes atteintes de diabète pendant la pandémie et souligne la nécessité d’une planification complète des soins de santé et d’un soutien pour cette population vulnérable.

FAQ – L’impact de la COVID-19 sur les personnes atteintes de diabète

Q : Quelle est la principale découverte de l’étude?
R : L’étude révèle que la pandémie de COVID-19 a eu des impacts négatifs significatifs sur les personnes atteintes de diabète, notamment une augmentation des décès non liés à la COVID-19 et des complications liées au diabète.

Q : Combien d’études ont été analysées dans la revue?
R : La revue a analysé 138 études provenant de différentes régions.

Q : Quels ont été les impacts spécifiques sur les enfants atteints de diabète?
R : La revue a constaté une augmentation alarmante des admissions liées au diabète dans les unités de soins intensifs pédiatriques, notamment chez les enfants et les adolescents. Les cas d’une complication grave appelée cétoacidose diabétique (DKA) ont également augmenté dans ce groupe d’âge.

Q : Quels ont été les facteurs contributifs à ces résultats préoccupants pour les enfants?
R : L’accès aux soins de santé et l’utilisation des services de santé ont été identifiés comme des facteurs contributifs à l’augmentation des admissions aux unités de soins intensifs pédiatriques et des cas de DKA.

Q : Quelle est la recommandation pour les personnes atteintes de diabète?
R : L’auteure principale de l’étude a souligné la nécessité de dépistages réguliers de la vue et a mis en évidence l’importance de la gestion du diabète, y compris les soins personnels liés à l’alimentation, à l’activité physique et aux routines constantes.

Q : Qui a été le plus touché par les impacts négatifs de la pandémie?
R : Les impacts négatifs ont été plus prononcés chez les femmes, les jeunes et les groupes ethniques et raciaux minoritaires.

Q : Que suggère l’étude concernant la planification de la pandémie?
R : Les résultats renforcent l’importance de prendre en compte les disparités et d’assurer un accès égal aux médicaments et aux soins du diabète pour toutes les personnes atteintes de diabète dans la planification de la pandémie.

Q : Quelle est l’appel à la recherche supplémentaire?
R : Bien que l’étude fournisse des informations précieuses sur les effets immédiats de la pandémie sur les personnes atteintes de diabète, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les conséquences à long terme et les impacts différés qui pourraient survenir au cours de la prochaine décennie.

Q : Quel est le message global de l’étude?
R : L’étude rappelle les défis auxquels sont confrontées les personnes atteintes de diabète pendant la pandémie et souligne la nécessité d’une planification complète des soins de santé et d’un soutien pour cette population vulnérable.

Définitions :
– Cétoacidose diabétique (DKA) : Une complication grave et potentiellement mortelle du diabète caractérisée par des taux élevés de cétones dans le sang.
– The Lancet Diabetes and Endocrinology : Un journal médical réputé qui a publié l’étude.

Liens connexes suggérés :
Organisation mondiale de la santé (OMS)
Association américaine du diabète

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact