Tailoring a Computerized Decision Support System Improves Patient Safety in the ICU

Adapter un système d’aide à la décision informatisée améliore la sécurité des patients en soins intensifs

Une récente étude menée dans neuf unités de soins intensifs (USI) néerlandaises a démontré l’impact significatif de l’adaptation d’un système d’aide à la décision informatisée (SADI) à l’environnement des soins intensifs. L’étude, dirigée par Amsterdam UMC et publiée dans The Lancet, a révélé que cette approche personnalisée a permis de réduire le nombre de combinaisons médicamenteuses à haut risque administrées aux patients en USI, d’améliorer la surveillance lorsque l’évitement de telles combinaisons n’était pas possible, et de raccourcir le séjour des patients en USI.

L’environnement des soins intensifs présente des défis particuliers en matière d’administration de médicaments, car les patients sont souvent gravement malades et nécessitent la prise simultanée de plusieurs médicaments. Traditionnellement, les SADI étaient utilisés pour alerter les médecins sur les combinaisons médicamenteuses potentiellement risquées. Cependant, ces systèmes n’ont pas été adaptés de manière appropriée à l’environnement des soins intensifs, ce qui a entraîné une multitude d’alertes cliniquement non pertinentes et une fatigue liée aux alertes chez les médecins des USI.

L’étude a révélé que plus de 80 % des alertes concernant des combinaisons médicamenteuses potentiellement risquées étaient rejetées par les médecins des USI, y compris les plus importantes. Cela compromettait la sécurité des patients et diminuait la valeur des SADI dans la pratique clinique quotidienne. Pour remédier à ce problème, les chercheurs ont adapté le SADI spécifiquement à l’environnement des USI, en se concentrant uniquement sur les combinaisons médicamenteuses à haut risque ou surveillées, sur la base des recommandations d’un groupe national de médecins des USI et de pharmaciens hospitaliers. Les alertes relatives aux combinaisons à faible risque ont été désactivées.

Les résultats étaient frappants. Le SADI adapté a permis de réduire de 12 % le nombre de combinaisons médicamenteuses à haut risque administrées aux patients en USI. De plus, la surveillance des effets secondaires potentiels liés à ces combinaisons à haut risque a été nettement améliorée. Et peut-être le plus important, la durée de séjour des patients en USI a été réduite.

En adaptant le SADI aux exigences particulières des USI, les prestataires de soins de santé peuvent bénéficier d’un système d’alerte plus efficace et pertinent. Cela permet non seulement de réduire les risques d’effets indésirables chez les patients dus à des combinaisons médicamenteuses inappropriées, mais aussi de réduire la fatigue liée aux alertes chez les professionnels de santé. L’étude souligne l’importance d’adapter les solutions technologiques à des contextes cliniques spécifiques, améliorant ainsi la sécurité des patients et les résultats en USI.

Section FAQ :

1. Quel était l’objectif de la récente étude menée dans les unités de soins intensifs néerlandaises ?
L’objectif de l’étude était d’évaluer l’impact de l’adaptation d’un système d’aide à la décision informatisée (SADI) à l’environnement des soins intensifs.

2. Quels ont été les résultats de l’étude ?
L’étude a montré que l’adaptation du SADI spécifiquement à l’environnement des soins intensifs a permis de réduire le nombre de combinaisons médicamenteuses à haut risque administrées aux patients en USI, d’améliorer la surveillance lorsque l’évitement de telles combinaisons n’était pas possible, et de raccourcir le séjour des patients en USI.

3. Pourquoi l’administration de médicaments en milieu de soins intensifs pose-t-elle des défis ?
L’administration de médicaments en milieu de soins intensifs pose des défis car les patients sont souvent gravement malades et nécessitent la prise simultanée de plusieurs médicaments.

4. Qu’est-ce qu’un système d’aide à la décision informatisée (SADI) ?
Un système d’aide à la décision informatisée (SADI) est un logiciel ou une technologie qui fournit des recommandations et des alertes aux cliniciens pour les aider dans la prise de décision clinique.

5. Pourquoi les SADI n’étaient-ils pas efficaces en milieu de soins intensifs avant cette étude ?
Les SADI n’étaient pas efficaces en milieu de soins intensifs avant cette étude car ils n’étaient pas adaptés de manière appropriée aux défis et aux exigences particulières de l’environnement des soins intensifs. Cela a entraîné un grand nombre d’alertes cliniquement non pertinentes et une fatigue liée aux alertes chez les médecins des USI.

6. Comment les chercheurs ont-ils adapté le SADI à l’environnement des soins intensifs ?
Les chercheurs ont adapté le SADI à l’environnement des soins intensifs en se concentrant uniquement sur les combinaisons médicamenteuses à haut risque ou surveillées, sur la base des recommandations d’un groupe national de médecins des USI et de pharmaciens hospitaliers. Les alertes relatives aux combinaisons à faible risque ont été désactivées.

Définitions :

USI : Unité de Soins Intensifs – une unité spécialisée dans un hôpital qui assure des soins intensifs et un traitement aux patients gravement malades ou blessés.

SADI : Système d’Aide à la Décision Informatisée – un logiciel ou une technologie qui fournit des recommandations et des alertes aux cliniciens pour les aider dans la prise de décision clinique.

The Lancet : Une revue médicale générale à comité de lecture qui publie des recherches originales, des articles de revue et des actualités dans le domaine de la médecine.

Liens suggérés connexes :
1. Amsterdam UMC
2. The Lancet

All Rights Reserved 2021
| .
Privacy policy
Contact